Chaudière en panne : que faire ?

Votre chaudière (gaz, fioul…) est tombée en panne et vous ne savez pas quoi faire ? Avant de demander l’intervention d’un spécialiste, il est nécessaire d’effectuer quelques vérifications préalables sur votre équipement sanitaire. Découvrez dans cet article les différents contrôles que vous pouvez faire pour tenter de remettre en marche votre chaudière !

Chaque système de chauffage est différent, mais un certain nombre de dysfonctionnement se retrouvent sur la plupart des appareils. En effet, lorsqu’un problème se produit, il arrive souvent que l’un des voyants de la chaudière s’allume. L’appareil peut aussi se mettre en mode « sécurité » et arrêter de fonctionner quelques minutes ou quelques secondes après son allumage. En revanche, les anciens modèles de chaudières connaissent souvent des pannes de veilleuses. Il s’agit souvent d’un mauvais contact du thermocouple, qu’il suffira de nettoyer ou de remplacer. Les nouveaux modèles sont davantage touchés par les pannes liées à l’électronique. Si tel est le cas, les composants électroniques doivent être confiés à un chauffagiste. Car l’intervention diffère souvent d’une marque à l’autre et d’un appareil à l’autre.

Les différents points à contrôler vous-même

Avant d’appeler un professionnel, la première chose à faire est de vérifier tous les branchements de votre appareil. En effet, l’arrêt de votre équipement peut simplement être causé par une prise débranchée, une panne électrique ou toute autre cause qui peut vous paraître évidente. Passez en revue vos branchements et la tension dans le réseau électrique, afin de vérifier que tout est correctement raccordé. Contrôlez le réglage du thermostat : si celui-ci est éteint ou en panne, il n’envoie plus de signal à votre chaudière qui ne se met dès lors plus en route.

Si les radiateurs sont froids malgré que la chaudière fonctionne, alors il est possible que la panne ne provienne pas obligatoirement de la chaudière, mais des convecteurs utilisés. Pensez à contrôler la pression de l’eau sur le manomètre de votre chaudière, l’aiguille doit se situer entre 1 et 1,5 bar de pression. Si ce n’est pas le cas, faîtes l’appoint d’eau si nécessaire à l’aide des vannes d’ouverture sous la chaudière. Veillez cependant à bien éteindre votre chaudière avant d’effectuer cette manœuvre. N’hésitez pas à purger vos radiateurs pour chasser l’air du circuit de chauffage. Pour effectuer la purge, vous pouvez faire appel à un spécialiste. 

Faire appel à un professionnel pour réparer votre chaudière

Quand vous avez effectué les contrôles de routine et qu’il vous est impossible de déterminer la raison de la panne ou simplement de la réparer vous-même, alors n’intervenez pas et faites appel immédiatement à un professionnel chauffagiste. Ce dernier dispose l’expertise nécessaire et l’équipement adéquat pour vérifier l’ensemble de votre installation de chauffage et sera à même de vous indiquer la ou les sources des problèmes. De la même manière, il pourra déterminer s’il est nécessaire de changer certaines pièces. Mais sachez cependant que le meilleur moyen d’éviter les pannes de chaudière, reste la prévention notamment l’entretien annuel, en faisant appel à un chauffagiste.